Traitement en Allemagne Avis

Traitement en allemagne avis

gestion des déchets

La gestion des déchets concerne tous les types de déchets, qu'ils soient solides, liquides ou gazeux, chacun possédant sa filière spécifique. Les manières de gérer les déchets diffèrent selon qu'on se trouve dans un pays développé ou en voie de développement, dans une ville ou dans une zone rurale, que l'on ait affaire à un particulier, un industriel ou un commerçant. La gestion des déchets non toxiques pour les particuliers ou les institutions dans les agglomérations est habituellement sous la responsabilité des autorités locales, alors que la gestion des déchets des commerçants et industriels est sous leur propre responsabilité.

Histoire[modifier | modifier le code]

À partir des années 1960, l’incinération s’est développée en raison d'une offre nouvelle de matériel d'incinération capable de traiter des quantités importantes de déchets, et de la difficulté croissante de trouver des sites de décharge. L’incinération consiste tout simplement à brûler les déchets collectés. Malheureusement ce traitement a de nombreuses conséquences environnementales qui, pendant longtemps, n'ont pas été prises en compte.

depuis quelques années

Principes de gestion des déchets[modifier | modifier le code]

Plusieurs principes guident la gestion des déchets dont l'usage varie selon les pays ou les régions.

Le principe de responsabilité[modifier | modifier le code]

« se libérer de la responsabilité de la gestion des déchets par le versement d’une soulte ; en France, les propriétaires des déchets en conserveront la propriété, et donc la responsabilité, même lorsque ceux-ci auront été stockés »

La hiérarchie des stratégies[modifier | modifier le code]

  • Réduire
  • Réutiliser
  • Recycler

La hiérarchie des stratégies a plusieurs fois changé d'aspect ces dix dernières années, mais le concept sous-jacent est demeuré la pierre angulaire de la plupart des stratégies de gestion des déchets : utiliser au maximum les matériaux et générer le minimum de rebuts.

Certaines solutions « repensées » sont parfois peu intuitives. On peut prendre par exemple un cas dans l'industrie textile : afin de réduire la quantité de papier utilisée pour les patrons, il a été conseillé de les découper dans de plus grandes feuilles, afin de pouvoir utiliser les chutes pour découper les petites pièces du patron. Ainsi, il y a une réduction du résidu global. Ce type de solution n'est bien entendu pas limité à l'industrie textile.

Ressource à valoriser[modifier | modifier le code]

Ce processus de valorisation des déchets s'appelle valorisation matière, ou recyclage, si on récupère des matériaux réutilisables, et valorisation énergétique si on obtient à la place de l'énergie. Traiter les déchets comme des matières premières devient de plus en plus courant, en particulier dans les agglomérations où l'espace pour ouvrir de nouvelles décharges se raréfie. L'opinion publique évolue sérieusement vers la position estimant que, sur le long terme, on ne peut pas se contenter de se débarrasser des déchets alors que les matières premières ne sont disponibles qu'en quantité limité.

Recyclage[modifier | modifier le code]

1 tonne5 tonnes15,17 tonnes

Dans certains pays, les matériaux à recycler sont collectés séparément des ordures ménagères, avec des conteneurs dédiés et des tournées de ramassages prévues à cet effet. Les autres systèmes de gestion des déchets récupèrent ces matériaux dans la masse des autres déchets. Ceci permet en général de récupérer plus que lorsqu'un tri sélectif est effectué par les consommateurs mais la mise en œuvre est plus complexe et chère.

Techniques de gestion des déchets[modifier | modifier le code]

240 litres

Collecte des déchets[modifier | modifier le code]

De plus en plus se généralise une collecte automatisée des ordures ménagères par l'utilisation de camions possédant un bras articulé. Le nombre d'ouvriers nécessaires à la collecte passe alors à un : le machiniste aura la double charge de conduire le camion et diriger le bras articulé.

  • Collecte automatisé d'ordures ménagères dans un lotissement, Pays-Bas, 2016.

  • Lire le média

    Vidéo: Un camion poubelle collecte de façon automatisée les ordures ménagères.

Décharge (site d'enfouissement)[modifier | modifier le code]

Beaucoup d'autorités locales, particulièrement dans les zones urbaines, ont des difficultés pour ouvrir de nouvelles décharges car les riverains s'y opposent. Peu de personnes veulent d'une décharge dans leur voisinage. C'est pourquoi le coût de stockage des déchets solides dans ces régions est plus coûteux, les détritus devant être transportés plus loin pour être stockés.

Incinération[modifier | modifier le code]

L'incinération permet la récupération du métal et de l’énergie des déchets solides comme le stockage adapté des résidus solides (mâchefers) et la réduction du volume des déchets.

L'incinération est une technique éprouvée et répandueLes controverses concernent généralement les problèmes environnementaux et sanitaires liés aux incinérateurs qui ont fonctionné dans le passé, avant l'application des normes actuelles.

« l'incinération est une technique obsolète, qui pose des problèmes sanitaires et environnementaux, qui n'incite pas à la réduction de notre production de déchets, qui laisse de côté le débat public et démocratique[8]. »

Compostage et fermentation[modifier | modifier le code]

La pratique du compostage varie du simple tas de compost de végétaux dans le cas du compostage domestique à un processus automatisé dans le cas d'une plateforme industrielle. C'est un processus biologique aérobie (en présence d'oxygène). Sous l'action des bactéries et organismes du sols, les biodéchets sont transformés en compost, utilisable en agriculture et pour le jardinage. La méthanisation est quant à elle un processus anaérobie. La dégradation de la matière organique par des bactéries en absence d'oxygène, produit du biogaz qui peut être ensuite utilisé pour produire de l'électricité, de la chaleur, du carburant ou être directement injecté dans le réseau.

Exemple de politique de compostage[modifier | modifier le code]

actuellement

38 690 mètres200 000 tonnes22 500 tonnes80 000 tonnes

Traitement mécano-biologique[modifier | modifier le code]

Le traitement mécano-biologique (TMB) est une technique qui combine un tri mécanique et un traitement biologique de la partie organique des ordures ménagères résiduelles (OMR ou OMr).

processus Herhof et Ecodeco

La partie « biologique » permet de traiter la fraction fermentescible des ordures ménagères (FFOM) par compostage ou méthanisation-compostage. Dans le premier cas, seul du compost est produit. Dans le second, il y a production de biogaz et de compost par compostage du digestat (résidu du processus de méthanisation).

Une installation de traitement mécano-biologique doit donc toujours être couplée à un autre mode de traitement (incinérateur ou centre de stockage).

Pyrolyse et gazéification[modifier | modifier le code]

Les fours à plasma ne font pas de distinction entre les différents types de déchets. Tous types de déchets peuvent être introduits. La seule variable est la quantité d’énergie nécessaire pour détruire les différents déchets. C’est pourquoi aucun tri des déchets n’est nécessaire. Seuls les déchets nucléaires sont proscris.

20 tonnes3 t1 mètre

Les gaz produits par un four plasma sont moins chargés en contaminants que n’importe quel autre incinérateur ou gazéificateur. Comme il y a moins d’émissions qui s’échappent du four avec ce procédé il est possible d’avoir une réduction significative des rejets globaux. Les gazéificateurs ne se préoccupent pas de l’humidité des déchets. L’humidité consomme plus d’énergie pour se vaporiser et peut avoir un impact économique, néanmoins cela n’affecte pas le processus.

Les gaz des fours à plasma peuvent être brûlés pour produire de l’énergie ou être synthétisés en éthanol et être utilisés comme carburant pour les automobiles.

Par pays[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Formations[modifier | modifier le code]

  • Licence pro Métiers des déchets (IUT de Tours)
  • Licence pro Gestion des déchets (Université d'Angers)
  • Licence pro Gestionnaire des déchets (IUT de La Roche Sur Yon)
  • Master Management et Ingénierie des Déchets et Economie circulaire (Université du Maine)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Centre français d'information indépendante sur les déchets
  • Portail de l'assainissement

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_des_d%C3%A9chets



Regarder la vidéo à propos deTraitement en Allemagne Avis

Stehr - La technologie du traitement des sols SBF-24-6 atelier sans poussiere [HD] [FR]

Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs



Heures au format UTC [ Heure d’été ]









Heures au format UTC [ Heure d’été ]



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers


Rechercher:
Aller à:  Sélectionner un forum ------------------ La maladie de Lyme    Présentations des membres    Les symptômes    Trouver un médecin       Europe       Alsace       Aquitaine       Auvergne       Bourgogne       Bretagne       Centre       Champagne-Ardenne       Corse       Franche-Comté       Île-de-France       Languedoc-Roussillon       Limousin       Lorraine       Midi-Pyrénées       Nord-Pas-de-Calais       Normandie       Pays de la Loire       Picardie       Poitou-Charentes       Provence-Alpes-Côte d'Azur       Rhône-Alpes    Littérature et documentations utiles    Phytothérapie    Allopathie    Association de traitements allopathiques, naturels et phytothérapiques    Lyme chez nos amis les animaux    Comorbidité de la maladie de Lyme    Lyme au Québec Vie sociale    Le travail    Sécurité sociale et Mutuelle    Médecins face à la maladie Fonctionnement du Forum    Aides    Problèmes techniques Divers    Salon de thé    Echange, troc, achat et vente divers    Blagues et histoires drôles    Recettes de cuisine  

Source: http://www.sos-lyme.com/forum/viewtopic.php?f=18&t=65



Images sur Traitement en Allemagne Avis de Google



ETCHEMINS. À la fin du mois de septembre, Céline Tanguay prenait la route de Francfort, en Allemagne, où elle devait subir le premier d'une série de traitements qui lui permettraient, espérait-elle, de se débarrasser d'une tumeur cancéreuse au foie qui la rongeait depuis deux ans et demi. La résidente de Lac-Etchemin semble avoir gagné son pari et entrevoit l'avenir avec beaucoup d'optimisme.

Lors de ce premier séjour d'une semaine, Mme Tanguay, accompagnée de sa belle-fille, se rendait à la clinique du docteur Thomas J. Vogl afin de subir deux traitements de chimio-embolisation, technique visant à rapetisser les tumeurs et bloquer l'entrée du sang non-filtré. Lorsque celle-ci atteint 5 cm de superficie ou moins, le patient revient quelques semaines plus tard pour un traitement au laser qui permet sa destruction définitive.

À la fin d'octobre, Mme Tanguay retournait en Allemagne pour cette dernière étape, accompagnée cette fois de son conjoint, Yoland Fournier. Depuis son retour au Québec et à la demande du docteur Vogl, elle a dû s'astreindre à trois mois de chimiothérapie préventive.

«Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis complètement guérie, mais tout porte à croire que la tumeur est partie pour de bon, selon ce que je vois sur les radiographies effectuées. Je passerai un examen de résonance magnétique à la fin du mois de janvier et si cela est confirmé, j'arrêterai tout cela définitivement», précise Mme Tanguay qui affirme que la chimio-embolisation est un traitement qui est beaucoup moins difficile à supporter que la chimiothérapie conventionnelle qui, elle, fatigue énormément le patient. «Après un traitement de chimio-embolisation, on peut aller faire une petite marche sans problème», explique-t-elle.

Taitement refusé au Québec

Céline Tanguay et Yoland Fournier soulignent que le traitement de chimio-embolisation existe au Québec. Mme Tanguay rappelle toutefois que celui-ci lui a été refusé par son oncologue à l'Hôtel-Dieu de Lévis qui, ajoute-t-elle, n'en voyait pas l'utilité pour son cas précis. «C'est pour cela que je me suis tournée vers l'Allemagne. D'autres avant moi y sont allés et ont été sauvés. Alors je me suis dit pourquoi pas moi?»

Cette dernière souligne que depuis son retour d'Allemagne, elle se porte mieux, a plus d'énergie et peut vaquer à ses occupations quotidiennes. «Je dois toutefois demeurer à l'écoute de mon corps et me reposer au besoin. La période des Fêtes a été beaucoup plus agréable pour moi, car j'ai pu sortir et aller voir ma famille, ce qui n'était pas le cas avant.»

Mme Tanguay et M. Fournier souhaitent que ce traitement soit dispensé sur une base régulière au Québec, même si c'était au privé. Si la chimio-embolisation existe, ce n'est pas le cas pour le traitement au laser. Il en coûterait 66 000 $ pour acquérir l'appareil, ajoute M. Fournier. «Les gens sont prêts à payer pour aller en Allemagne, alors si on avait ça ici, ce serait beaucoup plus abordable», indique le couple qui depuis a décidé de donner au suivant en aidant les personnes qui souhaitent se rendre en Allemagne comme eux l'ont fait.

Soulignons que les deux voyages en Europe ont coûté 29 300 $ au couple. Diverses activités de financement menées dans le milieu ont permis d'amasser plus de 28 000 $.

Source: http://www.lecourrierdusud.ca/national/2016/1/7/celine-tanguay-a-vaincu-le-cancer-en-allemagne.html



Leave a Replay

Make sure you enter the(*)required information where indicate.HTML code is not allowed