Stocks pour dummies

Stocks pour dummies

À la recherche de "Stocks pour dummies"?

Articles à propos de Stocks pour dummies

Quels articles pouvez-vous trouver sur Google à propos de Stocks pour dummies:

Article #1

Si vous utilisez le module comptable d’Odoo (ce serait dommage de ne pas le faire !) et que vous avez un stock à gérer, il vous faudra paramétrer le système pour que les écritures comptables de stock soient prises en compte.

C’est une opération un peu complexe, mais on est là pour vous aider.

Ecritures comptables à prévoir

Reprenons l’exemple de notre magasin de jeux (belge) qui stocke ses achats de marchandises pour les revendre.  Lorsqu’il achète, les événements suivants vont se produire :

  • Au moment de la réception des marchandises, la valeur totale des achats (des articles stockables, la commande pouvant très bien prévoir des consommables) plus éventuellement les frais annexes (transport, etc) sera imputée en stock par l’écriture Débit 340000 Stocks de marchandises @ Crédit 609400 Variations de stocks de marchandises
  • Au moment d’enregistrer la facture du fournisseur, le montant de la facture (hors TVA) sera enregistrée en achat par l’écriture  Débit 604000 Achats de marchandises @ Crédit 440100 Fournisseurs belges ainsi que la TVA : Débit 411059 T.V.A déductible @ Crédit 440100 Fournisseurs belges
  • Au moment de payer le fournisseur : Débit 440100  Fournisseurs belges @ Crédit 55 Banque

Lorsque les articles seront vendus, les événements suivants seront enregistrés :

  • La sortie du stock par l’écriture Débit 609400 Variations de stocks de marchandises @ Crédit 340000 Stocks de marchandises.  Notez que la valeur de sortie sera fonction de la méthode de valorisation retenue (LIFO, FIFO)
  • La vente par l’écriture Débit 400000 Client @ Crédit 700000 Ventes en Belgique et la TVA : Débit 400000 Client @ Crédit 451054 T.V.A à payer
  • Le paiement : Débit 55 Banque (ou Caisse) @ Crédit 400000 Client

Nous allons devoir paramétrer tout ça !

Utilisation des catégories

Pour pouvoir arriver à nos fins, nous devons introduire le concept de catégorie d’articles.  L’introduction du compte de stock dont question ci-dessus (340000) n’est possible qu’au niveau d’une catégorie d’articles, pas au niveau de l’article (Bug ?).  Ceci étant, vous verrez à l’usage que vous avez tout intérêt à utiliser les catégories au maximum car elle vous faciliterons la vie !

Le menu catégorie se trouve sous le menu « Entrepôt / Configuration / Articles ».

Ne confondez pas ce menu « Catégorie » avec celui du Point de vente (Pos.Product Categorie), ce dernier ne concerne que la subdivision de l’écran tactile du Point de Vente.

FAUT TOUT REECRIRE CAR C EST FAUX !!

Sélectionnez l’onglet « Comptabilité » et cliquez sur le bouton « Modifier » de l’article :

Au centre de l’écran, vous voyez une ligne « Catégorie Interne » et la valeur « All ».  Cliquez sur la première flèche (celle qui pointe vers le bas).  Vous voyez alors apparaître toutes les catégories ainsi qu’une ligne « Créer et modifier … », cliquez dessus pour aboutir dans la gestion des catégories.

Nous allons créer une catégorie qui regroupera toutes nos marchandises stockables et pour lesquelles les écritures de stocks dont question ci-dessus seront appliquées !  Nous introduisons donc les informations suivantes :

  • Nom : Marchandises stock
  • Pas de catégorie parent
  • Stock Input Account : le compte 609400
  • Stock Output Account : idem
  • Stock Valuation Account : 340000 (Groupe A, ce qui ne veut rien dire, on pourra changer le nom de ce compte plus tard)
  • On garde Stock Journal
  • Compte de revenus : 701000 Ventes en Belgique
  • Compte de dépenses : 604000 Achats de marchandises

Remarque

Cliquez sur « Enregistrez ».  Attention, nous n’allons pas garder cette nouvelle catégorie interne pour notre Monopoly mais nous remettons « All », histoire de repartir d’une situation vierge pour illustrer les mouvements de stocks.

Création d’un article stockable

Nous allons créer un nouvel article que nous allons classer dans « Marchandise stock ».

Nous allons dans « Entrepôt / Articles » et cliquons sur « Créer ».

  • Nous lui donnons un nom (Article stock), un prix de vente (45€), sélectionnons « Article stockable »
  • Dans l’onglet « Approvisionnements », nous sélectionnons « Average Price » pour la méthode de valorisation des stocks, indiquons le « Cost price » de 15€ et ajoutons le fournisseur « JeuxSoc »
  • Enfin, en « Comptabilité », nous sélectionnons la catégorie interne « Marchandise stock » et sélectionnons « Real Time » pour l’Inventory Valuation et on enregistre

L’achat

Nous passons ensuite une commande de 2 pièces de cet article soit 30€ + 6.30€ de TVA :

Nous réceptionnons ensuite les articles ainsi que la facture.  Enfin, nous payons la facture.

En principe, toutes nos écritures d’achat doivent être passées.  Pour le vérifier, nous nous rendons dans le menu « Comptabilité / Pièces comptables »

Elle enregistre l’achat, la TVA à récupérer et la dette vis-à-vis du fournisseur.  Notons qu’à ce stade, les deux comptes de charges (écriture 3 et 2) s’annulent, ce qui est logique puisque mon achat est dans mon bilan.

Et la première écriture enregistre le paiement de la facture, ce qui solde le compte fournisseur.

Un deuxième achat

Avant d’attaquer la vente, nous allons acheter une seconde fois l’article avec un prix légèrement différent pour vérifier si Odoo calcule bien le prix moyen pour la valorisation du stock de sortie.  Nous passons donc une commande d’un seul article « Article Stock » et son prix est passé à 20€ htva.  Nous avons donc en stock 2 articles totalisant 60€ et 1 article à 20, ce qui donne un prix moyen de 16.67€.

La vente

Nous allons maintenant enregistrer la vente d’un article via le point de vente (paiement BC) et vérifier toutes les écritures comptables.

Pour rappel, le prix de vente de l’article est à 45€ htva, soit 54.45€ ttc.  A la clôture de la session de vente, j’ai bien un mouvement de 54.45€ :

Nous vérifions les 3 écritures comptables générées par cette vente :

Le journal des stock donne ceci :

16.67€

Le journal Bancontact affiche bien un mouvement sur le compte d’attente (pour rappel, nous avons défini ce compte « de passage » pour enregistrer les mouvements entrants sur le compte en banque) et un crédit Clients

Et enfin, la vente (en Belgique) est bien de 45€ htva, la TVA est enregistrée correctement ainsi que le compte client (qui se solde avec l’écriture précédente).

Un dernier contrôle : si vous allez dans les rapports financiers officiels (Comptabilité / Rapports officiels / Journaux / Journaux) et que vous sélectionnez le journal des stocks pour la période concernée, vous trouverez les écritures de mouvement.

Source: http://www.risingdev.net/?cat=6



Article #1

Nous avons installé Odoo ainsi que son module de comptabilité.  Nous pouvons également naviguer dans les menus.  Il est temps de passer aux choses sérieuses !

Nous allons maintenant installer les modules que je qualifierais d’indispensables pour une (petite) entreprise : les achats, les ventes et le module de caisse enregistreuse (point de vente).  Nous analyserons ensuite ces modules un peu plus en détail, en tout cas suffisamment pour vous permettre d’être opérationnel et donc de pouvoir utiliser Odoo « pour de vrai » !.  Il est évidemment impossible ici de traiter tous les cas particuliers.  N’hésitez donc pas à poster vos questions, on tentera d’y répondre (ou un visiteur bienveillant s’en chargera).

Lorsque nous aurons fait ce travail, on abordera aussi la question primordiale de la « sauvegarde » ou du back up !  Si vous comptez utiliser Odoo sur un ordinateur de bureau (voire même sur un petit serveur en interne), il peut être intéressant de faire une sauvegarde régulière (voir quotidienne) de votre système.  L’avantage est que cette sauvegarde est transportable (vous pouvez l’installer sur un autre ordinateur).

Les achats

Nous allons commencer par un cas « simple », celui d’une entreprise qui ne transforme pas les produits qu’elle vend.  Nous aborderons le cas de notre boulanger par la suite (et puis lui aussi vend des produits non transformés !).

Prenons le cas d’un magasin de jeux (Dédale par exemple !).  Cette boutique achète des jeux qu’elle stocke et revend dans sa boutique.  Son objectif est de fonctionner toute l’année avec un stock minimum mais d’être rapidement informée des commandes à passer pour les articles manquants (certaines références tournent plus que d’autres).  Le fait de proposer plus de 3000 références et d’avoir plus de 20 fournisseurs différents rend ce travail compliqué s’il fallait le faire manuellement.

Son processus achat est simple : tous les lundis, elle tire la liste des articles en rupture de stock (ou pour lesquels le stock minimum est atteint) et lance ses commandes auprès de ses fournisseurs.  Les délais de livraison étant relativement courts, des commandes hebdomadaires (hors périodes de fêtes) permettent d’atteindre cet objectif de stock minimum.

Voyons comment tout cela se traduit dans le système.  Commençons par installer le module … entrepôt ! Ben oui, ces achats, faut bien les stocker qqpart !

Rendez-vous donc dans le menu « Configuration » et cliquez sur le bouton « Installer » du module « Gestion d’entrepôt ».  Lorsque c’est fait, Odoo vous affiche l’écran d’ouverture du menu « entrepôt » (voir ci-dessous).

Vous voyez apparaître un nouveau menu en haut « Entrepôt » et une série de sous-menus sur la gauche de votre écran.

Retournons dans « Configuration » et installons la gestion des achats (bouton installer du module « Gestion des achats »).  Une fois l’installation terminée, Odoo vous transporte dans ce module, sur la page « Demande de prix » (Request for quotation), voyez l’image ci-dessous.  Notez également que le menu principal (en haut) comporte désormais 6 liens, « Purchases » venant de s’y ajouter.

Ok ! Nous venons d’installer coup sur coup deux modules : l’entrepôt vous permet de gérer un (ou plusieurs) stock physique et les achats vous permette de passer des commandes.  Pour apprendre à les utiliser, nous allons revenir à notre boutique de jeu : pour démarrer son activité, elle doit commander 10 boîtes de Monopoly et 15 boîtes de Scrabble auprès de son fournisseur « JeuxSoc ».

Nous allons créer toutes ces données dans l’outil (pour accélérer le mouvement, seules les données indispensables seront complétées.  Vous trouverez plus d’infos dans les rubriques spécifiques à chaque module).

Commençons par créer notre fournisseur « JeuxSoc ».  Ca tombe bien, mon écran précédent peut être utilisé puisque nous sommes dans le module achat. Cliquons sur le sous-menu « Suppliers » (fournisseurs) et sur le bouton rouge « Créer ».  L’écran ci-dessous s’affiche.

Nous allons simplement y introduire le nom de notre fournisseur.

Notez également une nouveauté dans le layout puisque vous voyez apparaître pour la première fois des onglets au sein d’une page : « notes internes », « ventes & achats », « comptabilité ».  Ces onglets permettent de regrouper les informations de notre fournisseur par « module ».  Cliquez sur chacune d’elles pour vous donner une idée de toutes les infos que vous pouvez ajouter (et que vous devrez probablement un jour exploiter).  Notez également que le nombre d’onglet n’est pas fixe.  Il peut varier en fonction des modules installés.  Lorsque nous ajouterons le module « Point de vente », un onglet du même nom s’ajoutera aux 3 précédents.

Nous allons d’ailleurs en faire l’expérience tout de suite puisque nous allons cocher « Est une société? » en haut de la page, à côté de « Nom ».  Vous voyez alors apparaître directement un nouvel onglet « Contacts » avec un bouton « Créer ».  Ca semble évident, si JeuxSoc est une société, cela peut être pratique d’indiquer les noms de vos personnes de contact ainsi que leur coordonnées (mail, téléphone, etc).

Après avoir coché « Est une société? », introduisons son nom : JeuxSoc et cliquons sur « Enregistrer » en haut à gauche.  Nous n’allons pas exploiter les autres informations pour le moment mais n’hésitez pas à y introduire les coordonnées d’un de vos fournisseurs, c’est un bon entrainement !  Notez par exemple que la position fiscale (onglet comptabilité) est un élément important que nous aborderons dans le chapitre consacré à la TVA.

Après avoir enregistré, Odoo reste sur cet écran et change simplement le bouton « Enregistrer » en « Modifier » (bouton qu’il faut utiliser si vous souhaitez modifier une information de notre fournisseur « JeuxSoc »).

Cliquez sur « Supplier » et vous voyez maintenant apparaître notre fournisseur dans la liste (image ci-dessous).

C’est le moment également de tester les 3 petites icônes en haut à droite de l’écran.  Choisissez la vue qui vous convient le mieux.

Entraînez-vous à créer quelques fournisseurs.  Si vous souhaitez plus d’info concernant ce menu « Fournisseur », rendez-vous dans la catégorie « Achat » du site.  Tiens, un petit exercice : il y a moyen d’identifier chaque fournisseur à l’aide de son logo.  Vous voyez comment faire pour l’ajouter à notre fournisseur « JeuxSoc » ?

Mon fournisseur est créé, je vais maintenant créer mes deux articles : le Monopoly et le Scrabble.  Cette opération peut également se faire dans le module « Achats » (Purchases).  Nous pourrions également le faire en allant dans le module « Entrepôt » qui contient également un sous-menu « Articles ».  C’est également une caractéristique d’Odoo : certains sous-menus se répètent dans différents modules.  Pratique !

Mais restons dans les achats et cliquons sur le lien Articles (le dernier dans la liste).  Assez bizarrement, vous voyez apparaître un article « Service » à 75€ (voir image ci-dessous) ! Un bug ?

Peu importe, créons nos deux articles.  Vous l’aurez compris: il faut cliquer sur « Créer ».  L’écran suivant s’ouvre à vous.

Les libellés des champs à remplir sont assez explicites.  Tout en haut, le nom de l’article (soyez précis : ici Monopoly).  Ensuite, dans l’onglet « Information », nous allons mettre :

  • Type d’article : article stockable est le bon choix puisque nous comptons stocker cet article
  • Prix de vente : il s’agit du prix de vente HTVA (nous verrons plus tard qu’il y a moyen d’introduire les prix TVAC) : 45€ par exemple
  • Il est Actif
  • Le code barre EAN13 (si vous avez l’article devant vous, scannez son code barre).  S’il n’est pas au norme EAN13, utilisez la référence interne pour stocker le code barre.  Vous verrez que cela fonctionne également !  Si vous utilisez la version SaaS d’Odoo, le système vous propose de traduire votre code barre non EAN en code barre EAN (petite fonctionnalité non encore traduite dans les versions téléchargeables de l’outil, dommage !)
  • Référence interne : si vous avez des codes spécifiques pour le suivi de vos articles, c’est l’endroit où il faut l’indiquer.  Attention, ceci n’est pas la référence du fournisseur qui pourra être introduite ailleurs (mais que vous pouvez indiquer ici si cela vous facilite la vie !)

Allons ensuite dans l’onglet « Approvisionnements » :

  • Cost Price : indiquez ici le prix d’achat « conseillé » auprès de votre fournisseur (HTVA), si vous le connaissez (ici, 25€)
  • Cet article est livré par le fournisseur « JeuxSoc », nous allons donc l’indiquer ici.  Dans le bas de l’écran, sous « Fournisseur », cliquez sur « Ajouter un élément »
  • Nous sélectionnons le fournisseur « JeuxSoc »
  • Nous indiquons qu’il faut prendre au minimum 1 article
  • Nous laissons les autres champs « par défaut » mais vous pouvez y indiquer le code de l’article chez ce fournisseur, son nom s’il est différent du vôtre et le délai de livraison
  • On obtient l’écran ci-dessous
  •  Et vous cliquez sur « Enregistrer & fermer ».  Vous voyez apparaître le fournisseur « JeuxSoc » dans la liste

Passons à l’onglet « Inventaire ».  Nous n’allons pas introduire d’info pour cet exemple, mais vous voyez que vous avez un large choix d’information à entrer concernant l’état de l’article, son emplacement dans l’entrepôt, ses caractéristiques (volume, poids, etc), etc.

Nous passons également les onglets « Ventes » et « Variantes » qui ne seront pas utilisés par notre boutique de jeu, mais nous y reviendrons plus tard.

Enfin, l’onglet « Comptabilité » permet :

  • De sélectionner la catégorie dans laquelle se trouve votre article.  Nous analyserons en détail les avantages d’avoir une structure de catégorie bien définie car cela peut vous faire gagner du temps; mais pour le moment, laissez le champ « All »
  • Nous passons également les champs « Compte de revenus » et « Compte de dépenses » (oui, je sais, nous prenons de sérieux raccourcis mais nous n’en sommes qu’à la prise de contact, je n’ai pas envie de vous perdre !)
  • Par contre, indiquez si la TVA à la sortie est bien 21% (VAT-OUT-21-L) ainsi que la TVA à l’entrée (VAT-IN-V81-21)
  • Nous avons fait le tour, on peut sauver (« Enregistrer »)
  • Je crée dans la foulée l’article Scrabble, avec les mêmes caractéristiques mais d’autres valeurs pour les prix.

Si je clique sur le menu « Articles » de gauche, j’obtiens l’écran suivant :

Nous voyons donc apparaître nos deux articles fraîchement créés (et le service « bug »!), avec leur nom, leur prix de 45 et 35 euros (le terme « 1 variantes » signifie que l’article n’a pas d’autres variantes que lui-même !) et, chose importante, leur quantité disponible (sous-entendu dans votre stock) 0 et quantité prévue (sous-entendu en commande) 0 également.  Attention cependant, notez que les quantités prévues correspondent toujours aux quantités en stock + celles en commande.

Maintenant, il ne manque plus qu’une information importante à Odoo pour pouvoir lancer ses commandes : quelles quantités souhaitez-vous stocker ?!

C’est ce que nous allons lui dire.

Cliquons sur « Monopoly », dans la fiche article, nous voyons 5 icônes (ou boutons) sur la droite : « Achats », « On hand », « Mouvements », « Reordering rules » et « Routes ».

Cliquez sur « Reordering Rules », vous voyez apparaître un écran vide. Cliquez sur « Créer » (nous allons créer une règle de réapprovisionnement), vous arrivez sur l’écran suivant :

Nous allons indiquer les quantités minimum et maximum de notre stock.

  • La quantité minimum est la valeur en dessous de laquelle le système va lancer une commande.  Si vous mettez 1, lorsque le stock tombera à zéro, Odoo se réveille et lance une commande.  Si vous mettez 2, il lance à partir d’un stock de 1.
  • La quantité maximale servira à déterminer le nombre d’article à ajouter à la commande (sachant qu’il mettra au moins un nombre équivalent à l’achat minimum auprès de ce fournisseur, voyez un des écrans précédents).  Si la quantité min est de 1 et la quantité max est 5, Odoo proposera une commande de 5 articles lorsque le stock tombe à zéro
  • Notez que vous pouvez également indiquer la quantité « multiple », intéressant pour des quantités vendues au poids par exemple.  Nous n’utiliserons pas ce multiple dans le cas de boîte de jeu et la mettons à zéro.
  • Cela donne l’écran suivant, cliquez ensuite sur « Enregistrer »

Nous faisons la même chose pour le Scrabble.

 

 

Source: http://www.risingdev.net/?page_id=88



Regarder la vidéo à propos de Stocks pour dummies

Que pouvez-vous trouver sur YouTube:

Stocks Premier entre Premier sorti (FIFO ou PEPS)

Leave a Replay

Make sure you enter the(*)required information where indicate.HTML code is not allowed