Options binaires pour mannequins

Options binaires pour mannequins

À la recherche de "Options binaires pour mannequins"?

Articles à propos de Options binaires pour mannequins

Quels articles pouvez-vous trouver sur Google à propos de Options binaires pour mannequins:

Article #1

Le 25 Mai dernier, s’est tenue la deuxième édition d’Algerian Fashion, à l’occasion de la fête des mères. Un événement organisé par l’agence Thaïs Tour, à l’Hôtel Emir, mettant les mamans à l’honneur.

Au programme, des défilés de stylistes, en présence de plusieurs personnalités télévisuelles Algériennes, Fatiha Berber, Farida Krim, Linda Yasmin et Atika Toubal, sans oublier Mourad Zirouni, en maitre de cérémonie.

[divider]

 Un défilé de Caftans de la maison  « caftan Lalla » d’Alger.

Des défilés de tenues traditionnelles algériennes, par « Sisi d’Or » et « Saadat El Moulouk »

Ainsi que la présentation de la collection de bijoux de « Lalilea Atelier »

Les mannequins étaient quand à elles mises en beauté par le  « jardin des soins Académie »

Chaque styliste a présenté 10 modèles de sa collection 2014 de tenues traditionnelles Algériennes, L’occasion pour les maman de passez une bonne après midi et pour les jeunes femmes ou futures mariées,  de repérer les nouveaux modèles de karakou, Badrouns, caftans, robes kabyles et chaoui.

Des modèles qui reflètent les tendances 2014 en matière de Tasdira.

Le maitre mot ?         

La couleur…  

Les caftans sont très colorés, out les couleurs pastel ; jaune, rose vert, bleu …  on ose les couleurs chatoyantes et vives.

Coté traditions, coup de cœur pour ce karakou, de « Saadat El Moulouk » Légèrement revisité, les manches courtes lui donnent de la légèreté et la ceinture au tour de la taille, lui donne ce petit truc en plus …

Les autres modèles de karakou, étaient aussi très réussis, du plus traditionnel au plus original.

La tendance Hareem Al Sultan, de plus en plus présente dans les tasdira de mariées, était aussi représentée par ce modèle de « Sisi d’Or » Un modèle qu’aurait pu porter Huyam dans Hareem Al sultan.

La mannequin ressemblait à une sultane dans cette tenue …. non ?

Pour découvrir en détail les modèles des différents stylistes c’est par là :

Atelier Lalilea (lien à venir)

Sissi d’Or (lien à venir)

Dar El Moulouk (lien à venir)

Caftan lalla (lien à venir)

Algerian Fashion était organisé par l’Agence Thaïs Tour (page facebook)

(Photo + article : Lamia et Imene).

Source: http://www.bnat-dzayer.com/mode/algerian-fashion-defile-tenues-traditionelles-algeriennes/



Article #1

Après le suicide de la jeune Aicha à Stains suite à la video provocante la mettant en scène et publiée sur le net, cette nouvelle affaire de diffusion via internet de contenu sexuellement explicite qui est publiquement partagé en ligne sans le consentement de la ou des personnes apparaissant sur le contenu pose à nouveau la problématique d'une législation adaptée à ce fléau.

Selon les dispositions de l'article 226-1 du Code pénal, photographier ou filmer une personne dans un lieu privé dans le but de partager les images produites sans son consentement est passible de 45 000 euros d’amende et un an d’emprisonnement.

La règlementation française est claire sur le sujet: pour obtenir réparation, la victime doit cependant prouver que ses images ont été diffusées sans son consentement. C’est là que la loi française montre ses lacunes et, dans certains cas, son application est même laissée à la libre appréciation de la jurisprudence.

Une récente affaire a par exemple suscité de nombreuses questions : la vidéo d’une femme prodiguant une fellation avait été publiée sur Facebook sans que son auteur soit inquiété au motif que l’acte avait été réalisé dans un lieu public.

La législation française ne présente pas uniquement des lacunes, puisqu'elle est clairement en retard par rapport à d'autres pays. Le Code pénal n’a manifestement pas su évoluer en même temps que les nouvelles pratiques apparues avec les réseaux sociaux. Des pays comme la Grande-Bretagne, Israël, le Japon et plusieurs États des États-Unis ont pourtant modifié leur loi en fonction des pratiques sur le Net et des évolutions technologiques. Rappelons qu'aux USA, le 3 avril dernier, la Procureure générale de la Californie, Kamala D. Harris, annonçait la sentence de 18 ans de prison pour Kevin Bollaert, un opérateur de sites Web ayant fait l’objet de poursuite criminelle en matière de revenge porn.

Par ailleurs, une nouvelle loi anti-revenge porn a été adoptée le 1er octobre 2013 par l’État de la Californie (senate bill n°255)

En France, il faut encore se contenter de l’article 226-1 du Code pénal, du moins tant qu’aucune autre loi ne fait son apparition.

Source: http://www.thierryvallatavocat.com/page/59



Regarder la vidéo à propos de Options binaires pour mannequins

Que pouvez-vous trouver sur YouTube:

Bourse de Tunis: Les titres intéressants d'ici fin 2015 et 2016

Leave a Replay

Make sure you enter the(*)required information where indicate.HTML code is not allowed