Bureau de la traduction

Bureau de la traduction

À la recherche de "Bureau de la traduction"?

Articles à propos de Bureau de la traduction

Quels articles pouvez-vous trouver sur Google à propos de Bureau de la traduction:

Article #1





La structure du bureau
  • Le département des responsables des projets étant une chaîne indispensable entre le client et l’interprète, il est responsable pour le respect des délais d’exécution du projet et pour sa conformité aux exigences du client.
  • Le réseau international des traducteurs qui comprend des professionnels de différentes nationalités travaillant avec toutes les paires linguistiques possibles et qui se spécialisent dans des domaines et des sujets différents.
  • Le département du contrôle de qualité où des linguistes expérimentés, des philologues sont responsables de la haute qualité des traductions et de l’adaptation de la terminologie.




  • La possibilité de la coopération directe avec l’interprète.
    En vous adressant à un autre bureau de traduction vous faites confiance à un interprète inconnu. En plus, possédant un délai limité et un grand volume à traduire, votre commande sera probablement répartie parmi plusieurs interprètes qui ne se connaissent pas, ce qui aura une incidence sur la qualité du travail.
  • La liaison permanente.
    Ayant des contacts avec nous, vous aurez toujours la liaison permanente avec l’interprète (et vice versa), ce fait facilite la résolution de tous les problèmes nés au cours du travail de traduction et permet d’ obtenir un meilleur résultat.
  • Notre responsabilité personnelle.
    Il est évident que le transfert de l’information par un secrétaire réduit considérablement le degré de la responsabilité d’un interprète devant le client et par conséquent c’est la qualité qui est diminuée. Nous sommes responsables de la qualité du travail accompli sans intermédiaire.
  • Prix compétitifs.
    Nous offrons à nos clients les prix les plus attractifs sur le marché biélorusse en tenant compte de la haute qualité des services et des commandes de grands volumes.
  • Plus pratique.
    Un service de courrier gratuit, fax, e-mail – tous types de livraison. La même chose concerne les moyens de paiement, nous acceptons les règlements par compensation et les cartes bancaires.


LE PROFESSIONALISME
L’EXACTITUDELE RESPECT DES DELAUS

La langue russe

Le russe est une langue appartenant au groupe slave oriental de la famille des langues indo-européennes, auquel appartiennent aussi l'ukrainien et le biélorusse. Il compte plus de 250 millions de locuteurs (comme langue maternelle ou langue seconde). Il est la langue officielle de la Fédération de Russie et l'une des langues officielles des républiques de Biélorussie, du Kazakhstan et du Kirghizistan, langue de communication au sein de la Communauté des États indépendants (CEI), dominante dans certaines régions d'Ukraine (notamment la République autonome de Crimée, le Sud et l'Est ukrainien ainsi que la capitale Kiev). Il est également une des langues officielles de l'ONU.

Le russe dans l'Europe de l'Est. Hors de l'ex-URSS, le prestige du russe a régressé du fait de la perte d'influence de la Russie dans le monde. S'il est vrai que les pays d'Europe centrale, où l'apprentissage du russe était autrefois obligatoire, se tournent aujourd'hui unilatéralement vers l'anglais (quoi qu'également vers l'allemand et le français), la langue reste utilisée comme lingua franca, fut-ce de manière informelle, par les tranches d'âge plus élevé de la population. On peut en effet estimer que la partie de la population d'Europe de l'Est (quel que soit le pays) qui avait au-delà de vingt ans lors de l'effondrement de l'URSS garde une maîtrise courante, et parfois très approfondie de la langue russe. Parmi les populations nées autour de 1980, les Slaves méridionaux (et particulièrement les Bulgares), qui se rapprochent des Russes (Slaves orientaux) et par leur langue, et par leurs racines culturelles communes, pour lesquels la domination soviétique était et pour cause, bien mieux tolérée (passage non neutre, mais véridique) que par les Slaves occidentaux (Tchèques), et les populations non-slaves (on pense à la Hongrie, mais aussi à la Roumanie). Pour la génération plus jeune, quel que soit le pays, l'anglais prédomine totalement, quoique largement ignoré par la population plus âgée. On assiste ainsi à un véritable déplacement de la lingua franca entre deux générations d'Europe centrale. Le russe des aînés, appris du moins scolairement, souvent académiquement, est globalement mieux maîtrisé que l'anglais des plus jeunes, souvent très approximatif, appris à la volée et de façon ludique au moyen des médias modernes et d'Internet (par contraste, il est courant que la génération plus âgée parle le russe de manière impeccable). La partie restreinte de la jeune génération connaissant le français ou l'allemand a inversement une excellente maîtrise de ces langues, pour les avoir apprises sérieusement dans un cadre universitaire ou professionnel.

Source: http://1russian.com/french/



Article #1



Regarder la vidéo à propos de Bureau de la traduction

Que pouvez-vous trouver sur YouTube:

Bureau de la traduction croulant : Patrimoine s'abstient encore de donner des réponses

Leave a Replay

Make sure you enter the(*)required information where indicate.HTML code is not allowed